Ce matin une insurrection s’est levé au collège de ma fille. Les élèves ont décidé ne pas rentrer dans l’établissement pour s’opposer au nouveau règlement intérieur mis en place depuis lundi. La règle en cause concerne les retards (à la sonnerie) qui coûte dorénavant une bonne heure de colle.

L’information tourne depuis hier soir sur sms et msn, ce matin il y aurait un blocus du collège et un cadenassage des portes. Dès 8 heures le collège est donc inaccessible et une centaine d’élève se masse devant l’entrée. Des slogans hostiles à l’administration et plus particulièrement la CPE (Conseillère Pédagogique et d’Education) fusent de toutes parts et des pétards résonnent.

J’aime beaucoup l’ambiance de l’apprentissage de la lutte. Un vrai plaisir même si en tant qu’Adulte je suis un peu inquiet des débordements de jeunes adolescents en dehors de leur établissements. D’ailleurs quelques parents d’élève sont là (la Fcpe bien sûr) et les quelques profs venus essayer de raisonner les élèves. Bizarrement l’administration en cause n’est pas là et laisse les pions tentés le dialogue surveillé de prés par les forces de police.

Personnellement je suis vraiment satisfait que ces pré adolescent se rebellent contre cette nouvelle règle. Ils sont assommés de règles et de devoirs. En début d’année ils doivent signer de nombreux contrats qui les engagent avec l’administration et leurs professeurs sur des dizaines de règles. Ils ont très peu de loisir de discuter ces règles. Il y a beaucoup de point polémique. Par exemple l’interdiction des portables alors que la plupart des parents offrent ce gadget pour se sentir plus rassurer. J’étais intervenu dernièrement sur le projet pédagogique en rappelant que d’accumuler des règles n’avait pas beaucoup de sens. Que les règles étaient très rarement expliquées et souvent édictées par des instances internes. Dans notre société tout le monde n’a pas le droit d’édicter des règles. Les règles sont les lois et décider par le parlement. Un règlement intérieur ne sont que des consignes ou une adaptation des lois dans un contexte bien précis. J’avais donc proposé que l’on ajoute à chaque règle la loi de la république correspondante. Il est important de montrer que c’est un consensus bien plus grand que celui de l’établissement. Qu’est-ce que vous en pensez ?.

Sinon pour revenir sur la règle elle-même: punir les retardataires. C’est probablement louable de vouloir que les cours commencent à l’heure. Plus tard quand ils seront adultes, ils devront être à l’heure à leur boulot, voir les pauvres ils devront pointer. Mais le problème n’est pas là, il est dans la sanction: une heure de colle. Certain me diront que pour faire respecter une règle il faut un bâton. Je n’ai jamais été vraiment persuader par l’apprentissage sous la contrainte. C’est tout à fait comme la note de vie scolaire de M. Sarkozy où justement toute infraction au règlement intérieur est répercuté sur le bulletin scolaire jusqu’en 3ème. Cette mesure mis en place l’année dernière sombre peu à peu dans l’oubli face à son inefficacité. Non le permis à point n’est pas la panacée.

J’espère que ce micro événement n’aura pas engendré de débordement. J’ai proposé à ma fille une autre forme de lutte en proposant de volontairement tous arriver en retard mais d’aller en cours: Ils ne vont quand même pas coller tout le monde non ?.

MISE A JOUR (17:00): Il y a eu malheureusement eu des débordements avec en autre des voitures endommagées.

C’était un petit billet d’humeur en fin cette fin de mois de Mai où le grand soir n’est pas revenu. Il est interdit d’interdire !!! l

Répondre


Creative Commons License
Blog Tribord Amure par Matthieu by Matthieu ROBERT est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.0 France.