Ce lundi est exceptionnel et on dirait que le scénario de la Coupe de l’America a été écris tellement les événements exceptionnels se repêtent: Alinghi 5 et le trimaran de BMW Oracle Racing sont arrivés tous les deux par cargos cette nuit. Il semble que les Suisses est une toute petite avance sur leur concurrent américain. Voici les premières photos de l’arrivée des deux monstres

Alinghi par Vicente Iranzo.
Alinghi 5 in Valencia

Alinghi 5 waiting onboard the cargo ship, waiting to enter Valencia’s port. Valencia, 3 January 2009. Photo copyright Vicente Iranzo / Valencia Sailing


Alinghi 5 in Valencia

Alinghi 5 waiting onboard the cargo ship, waiting to enter Valencia’s port. Valencia, 3 January 2009. Photo copyright Vicente Iranzo / Valencia Sailing

Maintenant les photos et vidéos de USA, alias DoGzilla, alias BOR 90 au quai à Valencia par Gilles Martin Raget.

[media id=120 width=540 height=320 ]

Nous n’attendons plus que les premières navigations de ces montres dans les eaux de Valencia. Les équipes sont rodées, ça peut vraiment aller très vite. Il ne reste qu’un mois avant le 8 février date officielle. Le paramètre le plus important pour le déchargement va maintenant être la météo. Il semble que l’installation puisse commencer dès ce lundi. Je suis preneur de toutes photos en provenance de Valencia !.

Pour conclure, car nous mourons d’envie de les voir naviguer, voici la dernière vidéo de Alinghi dans les émirats, j’ai hâte des les voir.
[media id=119 width=540 height=320 ]

Ah oui j’oubliais, bonne année 2010 à tous mes lecteurs.
Et voili c’est fait. Bonne semaine.

53 réponses à “Ce que j’ai loupé ce weekend – 04/01/2010”
  1. Seis dit :

    Alinghi est arrivé hier, à 6 h du matin, et toujours en attente en dehors du port.
    BOR est arrivé aujourd’hui à 4 heures du matin et est entrée directement. Et les choses sont déchargement sur le quai.

    Tous les bateaux qui sont dans le port de Valence sont arrivés plusieurs heures après le Cassandra d’Alinghi. Et il y en a plusieurs qui sont venus après elle et sont partis. D’autres vont et viennent, et ils attendent toujours …

    Valence envoyant un message à Alinghi: Vous êtes allé avec une autre, maintenant de retour, et vous continuer à faire les choses difficiles. Nous voulons plus de régates, et en week-end! Et les droits de TV…

    Bien que peut-être il est là déhors seulement en raison de la lourdeur des procédures administratives et la santé … Peut-être :)

    • Laul dit :

      Selon un commentaire sur un autre site:

      Nobody paid nothing, BOR made it better.
      Both ships are operated by the same Shipping Agent (Transcoma). Oceanlady is already berthed because they request (and get) the authorization to berth at the port of Valencia before than for Cassandra B; but mainly, because Oceanlady operates in a conventional terminal and Cassandra B in a container terminal.

      Cela se tient aussi, non?

    • Bertrand dit :

      En résumé:

      Alinghi arrive devant BOR et fait un tour de piste (Olé!!!!) pour saluer et BOR arrive après et (r)entre direct au port.

      Mieux vaut être le premier sur la ligne (d’arrivée) que le premier au club house.

      Donc, si régates il y a, Alinghi devant et BOR derrière.

  2. Seis dit :

    Cassandra vient de laisser la boué et entre, aprés 32 heures, au port.
    Vous pouvez le voir à localizatodo.com

  3. JacquesM dit :

    Communiqué officiel:
    Alinghi arrive à Valencia pour la 33e America’s Cup

    Valencia, Espagne – (2010-01-04)
    L’équipe du Defender de la 33e America’s Cup est arrivée à Valencia en Espagne aujourd’hui et s’installera dans sa base de la Dársena (le port intérieur de Valencia) dans les jours à venir pour entamer les derniers préparatifs en vue du Deed of Gift Match qui débutera le 8 février prochain.
    Le catamaran de l’équipe Alinghi 5, les mâts et les 20 conteneurs de matériel ont atteint leur destination finale à bord du porte-conteneurs Cassandra B lundi après-midi après un périple de 14 jours au départ de Ras Al Khaïma aux Emirats Arabes Unis où était basée l’équipe.
    « Nous espérons que les habitants de Valencia seront heureux d’assister à l’arrivée de notre catamaran dans la Dársena et de suivre les préparatifs. D’après ce que nous savons, le challenger américain est lui aussi arrivé à Valencia et nous l’espérons les deux bateaux seront amarrés dans la Dársena, ce sera un très beau spectacle. Comme ces nouveaux bateaux sont beaucoup plus rapides et que les épreuves se disputeront au large, loin de la côte, il sera difficile pour les fans, les sponsors et les journalistes de venir les voir sur l’eau, c’est pourquoi je pense que la Dársena constituera une arène importante pour cet événement », a déclaré Grant Simmer, coordinateur du design team d’Alinghi.
    L’équipe a terminé le 16 décembre 2009 dernier une période d’entraînement de deux mois très réussie dans le Golfe Persique avant de partir pour l’Europe le 21 décembre. Le Cassandra B a parcouru 4 500 milles nautiques à travers le Golfe Persique, la Mer Rouge, le Canal de Suez et la Méditerranée, pour rejoindre la base du Defender à Valencia, qui avait accueilli la 32e America’s Cup.
    Alinghi prévoit de commencer à naviguer à Valencia vers le milieu du mois de janvier et se concentrera sur l’entraînement pendant les 36 jours restants avant le 33e America’s Cup Match.
    “Le convoyage de Ras al-Khaïma à Valencia s’est bien passé », a ajouté Grant Simmer, « et dans les jours à venir nous allons nous réinstaller dans notre base de la Dársena. L’équipe préparera alors Alinghi 5 pour la phase finale d’entraînement avant la première manche de la 33e America’s Cup qui débutera le 8 février.

  4. Seis dit :

    C’est amusant de les voir répeter encore que la Dársena est le bon lieu pour les bateaux.
    Ils avaient parlé de cette question a Sydney, et il semblait qu’on avait accordé, mais non…

    Maintenant, ils vont se trouver le 12 Janvier à Singapore. BOR a souligné le fait que Alinghi a pas accompli l’accordé a Sydney. Aussi sur la publication du NOR et l’établissement du Jury, qu’attend depuis le 4 Dec.

    Voir la lettre de GGYC à la SNG:
    http://www.ggyc.com./GGYC-SNG%204%20Jan%2010%20Signed%20Final.pdf

    • laul dit :

      Ne penses-tu pas Seis que BOR n’est pas prêt pour le 8 février? Ca serait aussi assez rigolo, non?

      • Seis dit :

        Ils ont navigué avec l’aile depuis le premier jour avec une agilité impressionante. Je pense qu’ils sont prêts pour naviguer la 8.
        Il est évident que quelques jours en plus sont toujours bien reçus. Mais ils ont tout simplement acceptée la proposition de Valencia de regater le weekend.

        J’ai deja dit que la meilleur solution pour Valencia est une ordonnance qui permet de regater seulement le weekend, par securité, etc.

        Voila un texte de Gladwell sur le réunion de Sydney. Accordé à 7 et le 12, mais pas annoncé. Je vous conseille de lire l’article

        « While that meeting was apparently able to reach agreement on several substantive issues and would have extended the series from a best of three to best of seven regatta, plus shift the start dates to 12 February 2010, to better fit from a spectator viewpoint, the outcome of those negotiations were not confirmed by the event organiser, Societe Nautique de Geneve. »

        http://www.sail-world.com/Europe/Another-meeting-to-try-to-resolve-Americas-Cup-impasse/65089

        • laul dit :

          Quels spectateurs Seis? Je me demande si il va y avoir bcp de spectateurs. Je l’espère, mais j’ai des doutes vu la distance à parcourir jusqu’au lieu des régates et le temps qu’il risque de faire.

          • Seis dit :

            C’est la demande de la Ville de Valencia. Ils cherchent d’avoir des spectateurs…
            Le website de la Ville annonce les regates pour le weekend. Rita est en cours pour obtenir ce qu’elle veut. Elle a la haute main. Le permis de l’autorité est si nécéssaire que le vent…

  5. Seis dit :

    BOR 90 et l’aile sont deja à terre.
    La douce brise a fait possible finir tout.
    J’ai hâte de voir la nouvelle configuration de l’aile…
    Voyez les photos à http://bmor-photo.com/default.asp

  6. laul dit :

    Bien sur mais je pense qu’elle doit aussi penser AC 34 donc va devoir sacrément négocier

    • Peelman dit :

      Sadly EB has said RAK for the 34th so Rita is not happy once again with him. Problem for RAK is it doesn’t’ work for the Deed & NY State laws.

  7. Seis dit :

    Bien sur. C’est pour ça qu’elle parle avec tout ce qui veux parler avec elle. Mais Ernesto ne sait parler avec personne à cet moment. Il veut rien accorder. Il semble hors de la réalité.
    Alors, on parle avec Oracle… et le futur est assuré ;)

    • Battista dit :

      Recentrons nous et concentrons nous d’abord sur la 33ième !

      Le match au meilleur des 3 manches ou au meilleur des 7 manches ?!

      Le sait-on maintenant officiellement ?

      Les régates uniquement le week-end = samedi-dimanche ?

    • doublemexpress dit :

      @Battista : je pense que le Dog défini un « délai » de 2 jours entre 2 régates , enfin … 1 jour de régate, suivit d’un jour de ‘relâche’ … donc pas possible sur Samedi-dimanche consécutif !

      Peut-etre les régates Vendredi et Dimanche ! … ou alors le samedi avec report (méteo essentiellement) possible sur le dimanche ! si c’est au meilleur des 7 manches … ca fait, avec une régates par WE, au minimum 4 WE de courses … j’y crois pas trop !

    • Allride dit :

      Je crois surtout que tu parle sans connaître les personnages…
      Tout le monde aurais voulu naviguer a RAK, même les gars d’Oracle…
      Mais pas Larry…
      Et les ricains on tout fait pour garder la coupe plus de 100 ans, alors qu’ Alinghi a crée la coupe la plus ouverte de l’histoire, prêté des $$$ aux Kiwi pour qu’il soit dans la course et des mâts a d’autre teams dans le besoin…
      Alors Larry a quelques leçon de sportivité a prendre encore…
      ABE Salut

  8. Seis dit :

    C’est surprenant que le NOR ne soit pas encore publié. Et que le Jury n’a pas encore le pouvoir pour décider.

    C’est le point qui nous montre ce qui se passe. Le NOR doit établir des règles. Et la SNG (Ernesto) essaie d’inclure certaines règles qui seront rejetées par le Jury. Par exemple, l’obligation d’avoir le trimaran dans la Dársena, la limite de ballast maximale, de 15 nœuds de vent et 1 mètre d’houle, et ainsi de suite.

    C’est pourquoi il n’a pas encore publié le NOR, ni donné pouvoir au jury.
    Ernesto est désobéissant à la Juge sur le Jury, et veut continuer à jouer avec les règles. Il ne manqua pas d’accepter les demandes de Valence. Et ceci est un incroyable manque de réalisme.

    Bien sûr, le seul objectif raisonnable que peut prétendre à ces retards est de retarder la course.

    (Alinghi est arrivé a Valencia il y a plus de 48 heures, et il est encore sur le cargo)

    • CBR dit :

      Encore une fois, on n’est absolument pas certain qu’Alinghi souhaite retarder les régates.
      A priori, c’est plutôt l’inverse lorsque tous les marins expérimentés sondés indiquent qu’il faut des mois de mise au point après la mise à l’eau d’un gréement aussi novateur que l’aile de BOR.

      Par contre, c’est clair que la limite de vent, de houle et de ballast est susceptible de désigner le vainqueur avant même les régates. D’où l’importance POUR LES DEUX PARTIES de tenter de soumettre l’autre à sa loi.
      En cela, il n’y a rien de choquant dans l’attitude d’EB. Ca n’est en tout cas pas plus choquant que le moment choisi pour critiquer RAK par les américains (le jour de l’arrivée d’Alinghi 5 là-bas pour mémoire) ou le récent recours contre les voiles utilisées par les Suisses.

      Moi, la seule chose que je ne comprends pas, c’est pourquoi les parties se retrouvent à Singapour et pas à Valence ?

  9. CBR dit :

    Si Alinghi remporte à nouveau la Coupe, les Suisses pourront cette fois-ci trouver un véritable Challenger of Record (CoR) avec qui s’entendre sur la tenue des régates à RAK, dans le cadre d’un accord mutuellement consenti.

    Compte tenu des risques de recours américains, le Defender actuel devrait avoir déjà négocié un pré-accord avec un yacht club qui respecte les conditions définies dans la décision de justice rendue en avril 2009. Je pense que certains parmi nous se doutent des candidats potentiels.

    L’accord avec ce CoR « ami » pourra tout à fait prévoir que les régates auront lieu à RAK.

    Il est donc faux d’écrire que RAK ne fonctionne pas avec le DoG et les lois qui lui sont applicables.

    Compte tenu de la position suisse (RAK si victoire) et du fait que les américains voudront régater chez eux, c’est bien la dernière fois que Valence accueille la Coupe de l’America.
    Dans ces conditions, les autorités maritimes espagnoles n’ont aucune raison de se montrer conciliantes avec l’un ou l’autre des concurrents car elles voudront faire durer l’événement le plus possible. Les sorties uniquement le week-end assurent automatiquement 3 semaines (au lieu d’une) de présence des spectateurs et des médias sur place.

    Perso, j’espère être sur place le second week-end de régates, dans le cas où l’écart est si grand qu’un des concurrents gagne 2-0.

    @ Seis: « on parle avec Oracle… et le futur est assuré », je te la ressortirai dans quelques mois cette phrase là !

  10. Seis dit :

    Mais on peut voir une une exposition intitulée ‘Le Léman à la conquête de la 33e America’s Cup’ au Musée du Léman à Nyon à partir d’aujourd’hui.
    Trés belle. Annoncée au site d’Alinghi, j’ai vu quelque information à Sail-world
    Voyez une photo ici, qui montre la structure et les innovations:
    http://www.sail-world.com/photos/Alt_Nyon-7.jpg

  11. doublemexpress dit :

    Que dire de cette perspective
    http://www.formula1.com/news/headlines/2009/12/10276.html
    http://www.marclimacher.com/presentation-2010-nouvelle-source-de-revenus-1453

    D’après cet article, il serait fait « usage » du circuit F1 de Valence le WE du 31 janvier … sachant que le cicuit passe au travers de la Darsena … SUR LES QUAIS !

    Je pense que la Maire tire sur toutes les ficelles … ;-)

  12. Kalibidou dit :

    tiens! bonne idée..je vais aller faire un tour cette après midi au musée et vous donnerais des news ce soir…

  13. atchoum dit :

    Petite conférence de Pierre-Yves Jorand à Nyon hier soir!

    Pas de grandes révélations mais,
    - il a confirmé qu’A5 atteignait une boat speed de 3x la vitesse du vent (sans préciser la TWS)
    - comme vu sur la dernière vidéo, ils ont un nouveau jeu de foil en « S » (un foil « S » de la première génération est d’ailleurs exposé à Nyon)
    - à part Ernesto bien sûr, Loick et pourquoi pas Alain restaient dans la course pour barrer pendant les régates
    - pour la question du lieu de fabrication des voiles, le règlement précise que le « bateau » doit impérativement être construit dans le pays mais ce n’est pas le cas pour l’équipement (voiles, accastillage, trampoline, etc…)
    A suivre…

    Vivement qu’ils se retrouvent sur l’eau!!!

    • CBR dit :

      Je suis au regret de constater que la lecture de la règle dite du « CIC » (Constructed in the Country) faite par Monsieur Jorand, le Monsieur Voile d’Alinghi, est bien optimiste.

      A aucun moment le Deed of Gift ne vient préciser cette règle. A aucun moment, il n’oppose les coques aux voiles. Il se contente de citer le moyen de propulsion, les voiles, sans autre précision.

      Le manque de sportivité des concurrents aurait pu éviter ce nouvel épisode juridique, il n’en sera rien.
      Ce sera donc aux instances sportives (ISAF) de donner un contenu plus précis à cette règle fondamentale et, en cas de contentieux persistant entre les parties, aux Tribunaux new-yorkais (le Juge Kornreich très probablement).

      Pour se faire une idée du sens des décisions à intervenir concernant la règle du CIC, il faudrait étudier des précédents dans lesquels:
      a) Il a été reconnu au Defender de la Coupe le droit de définir unilatéralement le contenu de cette règle en l’absence de consentement mutuel (comme pour le NOR) ;
      b) A défaut d’exemples relevant du cas a, des précédents dans lesquels cette règle a déjà été interprétée comme excluant certains élément comme le gréement ou l’accastillage ;
      c) A défaut d’exemples relevant des cas a ou b, des précédents similaires dans d’autres épreuves.

      Si comme je le suppose, il n’y a que des précédents relevant du cas c, il existe alors un « risque contentieux » avec les voiles utilisées jusqu’à présent par Alinghi 5. Même s’il est loin d’être acquis que les instances sportives et judiciaires suivent l’analyse américaine, l’optimisme affiché par les Suisses me semble par conséquent un peu prématuré.

      De plus, même dans le cas où cette règle n’empêcherait pas Alinghi 5 d’utiliser ses voiles actuelles (les transformations apportées en Suisse étant considérées comme suffisantes), la question du bout dehors monté à RAK restera posée si son caractère structurel est retenu.
      Une lecture excluant toute modification sur les bateaux est cependant peu probable car elle est non seulement irréaliste, mais aussi dangereuse pour les deux parties en cas d’avarie de structure.

      Comme je n’ai pas trop le temps de me plonger dans ces recherches -fastidieuses-, je suis preneur si certains ont des exemples en tête.

      • Seis dit :

        Comment interpréter cette règle, le Jury? Lorsque interprété le sens de CIC, a toujours été considérée comme comprenant tous les éléments conçus spécialement pour le bateau. Elle a disqualifié un concurrent d’utiliser un gouvernail ou une (1) voile construite à l’extérieur du pays.

        Il ya eu un assouplissement de la règle qui a permis au Challengers de faire des changements sur le site de la régate, mais Ernesto a supprimé la validité des interprétations historiques, donc, c’est le Deed a capella. Pas RAK, pas Valencia. Suisse.

        Un safran n’est pas structurel et a disqualifié un concurrent. La « spine » n’est pas un simple bout-dehors, c’est la colonne vertébrale, une partie essentielle de la structure du bateau. Tu peuves voir que c’est Alinghi qui dit ça:
        http://www.sail-world.com/photos/Alt_Nyon-7.jpg

        L’enlèvement de l’épine en RAK a détruite l’intégrité structurelle du bateau. Comme si vous aviez coupé les bras de BOR. Par conséquent, l’A5 actuel est «construit» à RAK. Il s’agit d’un concept technique de base.

        C’est par ça qu’ils ont laissé de dire que les voiles sont fabriquées en Suisse, parce que ça signifiait assemblées, et le nouveau A5 a été assemblé en RAK.

        Si nous sommes rigoureux, en effet, Alinghi 5 n’a pas d’intégrité structurelle sans le mât. C’est juste la tenségrité global qui donne l’intégrité structurelle, qui est l’essence d’un navire. C’est ce qui arrive lorsque vous jouez à la limite sans compter sérieusement avec les limites réelles: le Deed élu par Ernesto: LWL et CIC.

        Mais vous ne pouvez pas être rigoureux et stricte avec Ernesto. BOR veut arriver à l’accord. Il est préférable de battre dans l’eau.

        • Nonaud dit :

          Quelle est la difference entre un mat qui fait partie de l’integrite du bateau fabrique en CH et monte a RAK. et une epine dorsale qui fait partie de l’integrite du bateau fabrique en CH et montee a RAK.

          Si Oracle demonte sa voile qui je pense fait aussi partie integrale du bateau et ensuite font des modifications au panneaux et remonte le tout a valencia… ils auront les memes problemes qu’alinghi. Donc je reviens a mon dernier point dans l’article precedent.

          Les deux equipes ont besoin du consentement mutuel pour le CIC. Je pense que EB comprend bien ce point la et c’est pour cela qu’il n’est pas presse d’avoir un consentement mutuel, car il devra se faire a un moment ou un autre d’ici le 8 fevrier.

          A part ca les voiles noires – c’est de l’histoire ancienne ?maintenant?

          • Seis dit :

            Une chose est « l’intégrité » du navire, dans le sens de la somme des éléments qui vont à bord.

            Une autre chose est «l’intégrité structurelle» du bateau même (la solidité de la plate-forme flottante qui peut naviguer avec ces voiles).

            On parle ici de la deuxième.

            Si la règle CIC permettrait de démonter le bateau et reconstruire l’intégrité structurale à l’étranger, Alinghi 5 et BOR auraient été démontés et transportés par avion. Pas perdu un mois et demi d’entrainement sans motif.

          • Leloublan dit :

            Alinghi a demontre qu il pouvait fabriquer un bateau en Suisse et le transporter en mer aux yeux de tout le monde
            Les reparations de RAK ne peuvent pas etre assimiles a une fin de fabrication a l etranger mais a une reparation tout a fait normale sur un bateau de course
            Sauf pour Ehman ,quelques avocats grassemnents payes par Oracle et………….notre ami Seis

          • Nonaud dit :

            @ Seis
            oui mais l’integrite structurelle d’alinghi a ete demontree lors de sa navigation sur le leman. le reste n’est que modifications (ce qui est autorise). Si Alinghi n’avait pas le droit d’apporter des modifications apres avoir quitte la CH, alors ce point la aurait du etre releve il ya a bien longtemps et serait si foncierement injuste qu’il n’y aurait plus aucun interet pour l’AC d’avoir ce type de bateau alors meme que la suisse n’a pas de mer.

            Je ne pense pas qu’a cette taille ces bateaux puisssent etre demontables. (mais je ne suis pas architecte naval)

          • CBR dit :

            La conclusion de tous nos raisonnements me semble bien être que la règle du CIC n’est pas applicable à la lettre, ou bien elle laisse la place à des contestations qui ne pourront être réglée par la justice d’ici au 8 février prochain.

            Dans ces conditions, un accord est inévitable. A moins que l’un des concurrents joue la politique du pire.

            Cependant, il me semble qu’il faudra quand même attendre les premiers entraînements à Valence pour voir BOR et Alinghi bouger.
            Dans un marchandage. Il faut d’abord que chacune des parties connaisse son point de départ, c’est la raison pour laquelle je ne crois pas trop à un accord avant la mise à l’eau des bateaux.

            PS : sur le point de savoir si le bout-dehors fait ou non partie de la structure, je m’en remets aux spécialistes. J’avoue toutefois ne pas bien comprendre le raisonnement américain qui veut qu’on ne touche pas au bateau en dehors du pays alors même que leur propre bateau comprend des modules entiers (mats, pont) adaptables et modulables.

          • Seis dit :

            Tout le monde sait qu’on peut pas faire ces modifications (pas réparations) à l’étrangèr, c’est l’histoire de la Coupe!!
            Mais Ernesto pense que c’est celui qui dit ce que les lois signifient.
            Les juges l’ont dit toujours qu’il n’avait pas raison, mais…

  14. Seis dit :

    Alinghi est deja à terre. Il semble que sera transporté par mer. Il faudra que le Cassandra laisse le lieu.

  15. Seis dit :

    Photo d’Alinghi 5 à terre. Le yatch de Ernesto est deja à Valencia, à coté de la base.
    Voyons si on peut commencer à parler des bateaux, des nouveautés, des ailes, les foils, le coques, les performances… On a besoin de ça, n’est-ce pas?

    On attend avec impatience de voir naviguer les deux monstres!!
    http://lh5.ggpht.com/_E02Vc6phd5M/S0M-0Oy1sgI/AAAAAAAAAlg/iWyRdolecyQ/s128/A5_1.jpg

  16. Seis dit :

    Je me suis trompé, trop petite… Il faut écrire quelque chose, parce que si non, le blog rejette automatiquement le post, parce que pourrait être spam, et ce pas bon pour nous, et Matthieu cherche de nous éviter la perte de temps… esperons que ça soit suffisant! :)
    http://lh5.ggpht.com/_E02Vc6phd5M/S0M-0Oy1sgI/AAAAAAAAAlg/iWyRdolecyQ/A5_1.jpg

  17. Seis dit :

    Je vous donne le link d’une photo de Alinghi 5 dedans la Dársena. C’estt beau le monstre!
    Cès Valenciasailing qui vous raconte l’histoire. Allez là.
    Nous voulons les voir naviguerles deux à coté… mais il semble difficil, même les jours de regates. Voyons si le blog accepte dejá le link:
    http://1.bp.blogspot.com/_U6Cp5x-Sbr8/S0N8Gk2eUrI/AAAAAAAAJ94/4tcvElDik_A/s1600-h/DSC_5184_1.jpg

  18. Seis dit :

    Le lien de Valencia Sailing, qui dit d’avoir plus à raconter aprés. http://valenciasailing.blogspot.com/

  19. Seis dit :

    Trés bonnes photos au site d’Alinghi. Le mât est aussi dejà à la base, transporté par terre. Allez là
    http://www.alinghi.com/gallery2/main.php?g2_itemId=14150

  20. atchoum dit :

    La question du bout-dehors monté à RAK est une fausse question: à mon avis cela est équivalent à une opération de mâtage! La « chaîne » sous-structure/bout-dehors/étai/mât/haubans est « auto-portée ». Comme sur le black, si on enlève un de ces éléments, le château de carte s’écroule, même au repos. C’est d’ailleurs pour ça qu’ils transportent la plateforme avec un petit mâterot de maintien lorsque celle-ci n’est pas mâtée. Voilà donc ce qui me fait dire qu’une pièce comme un bout-dehors rentre dans la même catégorie qu’un mât!
    Pour la question des bateaux qu’ils auraient pu concevoir/construire démontable pour un hypothétique transport par avion, je pense pas que cela soit la règle de la construction/assemblage dans le pays qu’ils les aient conduit à ne pas retenir cette solution mais plutôt le coût en poids qu’aurait pu coûter un assemblage bras/flotteur démontable!

  21. doublemexpress dit :

    @ Seis … tu me fatigues ! … ouvre ton propre blog, ce serait plus simple … non ? ? ? ? ? ?

    • matA dit :

      je l’aurai pas dit pareil, mais je suis d’accord avec toi! Seis puisque tu as jugé avant les juges sur le caractère structurel du bout dehors, tu devrais peut être breveter ton concept d’ épine dorsale’.

      • Seis dit :

        Oui. Fatigant de voir les « Seis ».
        (Pas possible breveter parce deja trop connu)
        Stop,

        • matA dit :

          je ne voulais dire qu’une seule chose par la, laisons les juges faire leur boulot, EB et LE se battre comme ils veulent, et parlons de voile, de tehcnique, de stratégie (sur l’eau), …

          • Gaël dit :

            Je trouve au contraire que les explications de Seis sont souvent super intéressantes, laissez le contribuer et ne lisez pas ses commentaires si ça vous fatigue. C’est rare d’avoir quelqu’un qui s’y connaît autant et qui (apparemment) est sur place, profitons en ! Après chacun a le droit de ne pas être d’accord avec lui mais il reste poli avec tout le monde et personnellement j’ai du plaisir à lire ses contributions

    • robby latointe dit :

      Mooonsieur Leloublanc, c’est pas la premiere fois que tu t’en prends a Seis… tu n’es pas oblige de lire ses commentaires s’ils te mettent dans un tel etat ? ou alors tu demandes a l’hote de ce blog un compte admin pour pouvoir faire la police contre les idees qui te deplaisent ??
      Pourtant Matthieu a recemment remercier l’ami Seis pour ses contributions interessantes, et c’est aussi mon avis a moi, modeste lecteur de Tribormat …

      • doublemexpress dit :

        Comme Jack … Leloublanc n’a rien à voir là … c’est un bien un message de moi ….

        Et on but n’est pas de « faire la police » …. mais plutot de remarqué que, à MON avis, Seis n’est plus dans la critique objective … mais dans le « parti pris » … d’autres (dont parfois moi) le font aussi, mais cela devient lassant …

        • robby latointe dit :

          autant pour moi ! mes excuses au Loublanc
          DbleMex, ton message était bien agressif… avec humour ça passe mieux
          Ce serait dommage, surtout avec un hôte de la qualité de trebormat, de tomber dans le syndrome SailingAnarchy : attaques personnelles completement stériles et digne de la cour de recre du college (du style Saphil ci-dessous! :-(
          Comme tu le dis, dans cette histoire personne n’est objectif et chacun a sa vérité. Mais reconnais au moins que Seis amene une quantite impressionnante d’info et sur tous les plans technique / judiciaire / historique / …
          Bon j’arrête de faire la moral
          Mes excuses a trebormat et aux autres lecteurs de squatter le blog pour des polemiques aussi debiles ;-)

    • Jack dit :

      C’était un commentaire pour le post de doublemexpress …

  22. Saphil dit :

    De deux choses, l’une :

    Soit Seis n’a rien d’autre à faire que de critiquer ceux qu’il dit avoir aimé;
    Soit il est payé par BOR pour démontrer l’indémontrable…

    Dans les deux cas, il conviendrait que le passionné Mathieu reprenne les choses en mains.

    • Seis dit :

      Trop parler.
      Ici:

      7 fois pour donner informations positives d’Alinghi
      3 fois pour répondre amaiblement à demandes concretes

      1 sur l’attente hors port (malin :( )
      4 sur la manque de NOR et d’accord
      3 sur l’épine (Je pense comme ça, téchnique et sens des regles. Excusez-moi!)

      En tout cas, trop (les vacances…). Je promets d’être sage et de parler moins. Parole de scout ;)

  23.  
Répondre


Creative Commons License
Blog Tribord Amure par Matthieu by Matthieu ROBERT est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.0 France.