Qui l’eut cru, le defender américain, a décidé de courir la prochaine Coupe de l’America en catamaran avec une voile-aile rigide. L’annonce officielle est prévue pour mardi 31 Aout mais le site de Voiles et Voiliers qui a décidé de le dévoiler dès vendredi dernier. Cette nouvelle est fabuleuse, même si elle semble laisser de froid les sites anglo saxon. Elle bouleverse le milieu comme jamais une jauge ne l’a permis. Cette décision pose les bases à de nombreuses questions et ils auraient été dommage que mon blog ne soit pas à nouveau le lieu de discussion enflammé. C’est parti !.

Que nous apprend l’article de Loïc Le Bras sur le site de Voiles et Voiliers:

La 34e édition de la Coupe de l’America se disputera sur des catamarans de 72 pieds (22 mètres) dotés d’ailes rigides, très certainement en 2014 à San Francisco.
Outre l’aile rigide, les moteurs seront autorisés pour relever les appendices, l’équipage devrait se limiter à une douzaine de personnes et l’objectif est d’atteindre 1,2 fois la vitesse du vent au près et 1,6 fois au portant. Pour mémoire, USA-17, le trimaran de 27 mètres avec son aile de 72 mètres, atteignait dans certaines conditions plus de trois fois la vitesse du vent à Valence en février dernier.
En résumé, ces futurs catas devraient ressembler à de grands Extreme 40 dotés d’ailes

Une vraie information ou une rumeur ?

Il y a peu de raison de douter de cette info tant l’insistance de l’équipe à être présente sur les circuits des catamarans a été importante pendant cette période estivale. En même temps que l’annulation de l’épreuve de Louis Vuitton Trophy de Hong Kong et le désistement de nombreux concurrent, Russell Coutts (directeur de BMW Oracle Racing) était présent à Cowes sur le circuit de cata Extreme 40. De plus Russell a confirmé l’information lors d’une interview à un média néozélandais (TVNZ). Et bien sur ces soupçons ont été confirmé par la présence sur la petite Coupe de l’America à Newport de nombreux membres du defender. En particulier James Spithill, le barreur aviateur de USA 17, qui navigue avec Glenn Asby. Par contre ces deux champions échouent en final contre le defender canadiens Canaan mené par Fred Eaton et Magnus Clarke. Il est d’ailleurs intéressant de noter que les catas Class C à aile rigide, donc similaire à la prochaine jauge, c’est le Canada qui domine avec la victoire mais aussi trois concurrents sur 6. Le Canada, futur grande nation de la Coupe de l’America ?.

le Class C, la petite America’s Cup dans la grande

Pourquoi ce choix ?

Loïc veut croire que c’est l’attractivé du catamaran après le show médiatique de Valencia avec le comparatif entre le Extreme 40 et le RC 44 (voir mon billet précédent) qui les a décidé. Tout comme les réunions avec les discussions avec les architectes étJ’en doute car je suis persuadé qu’ils avaient déjà fait leur choix quand ils ont recruté leur équipe fin juin avec en particulier tout le design team de l’aile. Qu’est ce que vous en pensez ? Est ce que les images ci-dessous permettent de trancher définitivement sur le choix du support ?.

Il est plus probable, comme le remarque le journaliste de V&V, que l’avantage technologique qu’a acquis de BMW Oracle Racing en travaillant sur l’aile pendant presque deux ans, a été primordiale dans le choix. Qui s’en plaindra, le defender n’a qu’un but dans la vie, conserver l’ America’s Cup quitte à édicter des règles plus ou plus moins équitable…

Une nouvelle aire fabuleuse

J’ai rencontré peu de monde dans le milieu de la Coupe de l’America qui pensaient à l’alternative du multicoque. Nous pensions tous que les lobby anglo saxon orthodoxe du monocoque aurait raison de l’enthousiasme soulevé les technologies sur la 33ème America’s Cup. L’abandon du tornado aux Jeux Olympiques étaient particulièrement décourageant. Larry Ellison, quatrième fortune mondiale, n’a donc pas faibli. Russell Coutts en plus de marquer l’épreuve par ces 6 victoires sera l’homme qui a permis à la Coupe de l’America de rentrer dans une nouvelle aire.

Car c’est bien de ça dont nous parlons aujourd’hui. Il s’agit d’une révolution dans le milieu où nombreux sont ceux qui ne vont pas si retrouver. Il y a bien sur le clivage entre monocoque et multicoque. La plupart des membres des anciennes équipes n’ont pas d’expérience du multi. Le passage au trimaran chez BMW Oracle Racing a été particulièrement douloureux pour certain. Le nombre de coque n’est pas la seule différence, il ne faut pas oublier qu’il faut revoir tous les schémas tactiques quand on dispose un voilier allant plus d’une fois et demi la vitesse du vent. Que dire des match racers habitués à utiliser des engins capables de tourner sur place. Vous vous souvenez du premier départ de la dernière Coupe de l’America à Valencia avec USA 17 arrêté après une tentative de dial up ?. Est ce que les match racers seront en mesure de s’adapter comme James Spithill ou une nouvelle génération va arriver ?.

USA Class C

Petite Coupe de l’America en Class C, photo Christophe Launay

Mais je crois que le plus prégnant est l’introduction de la voile rigide. Les voiliers vont devoir changer de métier. Le monopole de North Sail (et sa mafia) c’est bien fini. Nous ne connaissons aucun détail de la jauge concernant l’aile mais c’est un nouveau défi pour le defender. Est ce que BMW Oracle Racing va fournir une kit de développement ?. Est ce qu’ils vont proposé une sorte de monotypie ?. Je suis content que le Mod70, évoqué un moment, ait été écarté; cette jauge est vraiment trop fermé. C’est un tue l’amour technologique (beurk !). J’espère qu’ils ne seront pas tenté par la standardisation dans aucun domaine. Les défis technologiques sont trop enthousiasmant pour le tuer dès maintenant même au profit d’une quelconque équité sportif ou limitation des couts.

Une chance pour les français ?

Les français courent après la Coupe de l’America depuis de nombreuses années mais sans vraiment l’atteindre. Bien sur je n’oublie pas Thierry Fouchier était à bord de USA 17 et que nombreux français étaient par exemple derrière les victoires de Alinghi mais aucune équipe sous drapeau tricolore n’a atteint une finale de la Coupe de l’America. Est ce que la nouvelle donne va permettre de modifier ce douloureux bilans ?. On peut l’imaginer puisque nous nous targuons d’être les meilleurs en multicoque. Il est vrai que tant sur le léman sur Decision 35 que en Extreme 40, les marins français sont au avant poste. C’est probablement vrai mais une équipe pour l’ America’s Cup ce n’est pas que des marins et des ingénieurs c’est aussi des managers et des financiers capable de gérer un projet dans un environnement purement anglosaxon. Est ce que ALL4ONE et Aleph sont en mesure de s’adapter ?. Est ce que de nouveaux acteurs vont émerger ?. Est ce que 2014 va permettre à Franck Cammas dans l’aventure ?.

Il Moro Di venezia qui démâte, un signe ?. La fin de l’Italie

Les autres informations

En plus de la disparation du Class America telle que nous les connaissons, il y a eut d’autres informations intéressantes cet été. En premier lieu c’est vraiment la fin pour Louis Vuitton et la WSTA. Qui ira dépenser de l’argent pour une épreuve en monocoque ?. Mark Turner a été pressenti pour l’organisation de la 34 ème Coupe de l’America. C’est l’organisateur du circuit Extreme 40. Ce circuit serait la base pour l’organisation d’épreuve dès l’année prochaine. BMW Oracle Racing aurait acheter deux nouveaux catas. J’ai seulement une petite requête à faire à monsieur Turner: Est ce que c’est possible d’organiser des épreuves qui ressemblent à des régates, avec des vrais parcours sur de vrais plan d’eau ?. En parlant de lieu, selon Bruno Troublé il parait que San Francisco c’est pour la finale mais que les sélections aurait lieu en Europe (Italie ou Valencia ?). Vous y croyiez à cette solution ?

Bref, je suis remonté à fond. Les mois qui viennent vont être intéressant. Les dates à retenir sont les suivantes:
Protocol rule: published by August 31
Design rules: published by September 30
Venue & Year: confirmed by December 31
Challenges accepted: October 1 – January 31, 2011

A vous, je suis sur que vous avez un avis sur tout ça. Passez le mot: tribormat est de retour !

79 réponses à “La prochaine Coupe de l’America en cata à aile rigide. Merci monsieur Ellison”
  1. gattaca dit :

    Mathieu, j’ai le mêm problème que je ne sais plus qui: tous les commentaires ne s’affichent pas.

  2. Seis dit :

    J’ai trouvé pendant deux jours une alerte de virus en accedant à Tribormat, elle est disparue maintenant. Mais il semble qu’il peut s’agir d’une fausse alerte. Un ataque que d’autre lieux un subi aussi:

    http://www.sail-world.com/Europe/Cyber—attacks-with-fake-antivirus-message-repelled-by-Marine-sites/74914

  3. Nicolas dit :

    Je suis bloqué sur la page du 29 août alors que tribormat se disait de retour….
    Y-a-t-il un autre blog ailleurs ?

  4. gattaca dit :

    Mathieu, y a toujours un probleme avec les commentaires. Et puis vu les actualités ces derniers temps, un nouveau poste serait intéressant…

  5. mat12 dit :

    C’est bien le discours de couts quand même! Il annonce qu’il va discuter avec tout le monde, que tout sera décidé en tenant compte des avis de chacun, que personne ne sera laissé de coté… et au final la moitiée des équipes trouve le projet inadapté! Au final quelles équipes s’engagent vraiment pour le moment? Le COR bien sur, TNZ, aleph, A4one, …?
    Par contre de grandes équipes se retirent du jeu… preuve qu’ils ont du être bien écoutés! Bon c’est vrai qu’Elison respecte le DOG, mais je pense pas qu’il soir plus fair play que bertarelli!

  6. Polo dit :

    Pas d’Alinghi pas d’Englais pas d’ Allemand à la prochaine coupe en 2013 !

  7. I4U dit :

    Article intéressant, mais l’absence de respect des règles – parfois fondamentales – de la syntaxe et l’orthographe (attention, le correcteur orthographique ne fait pas tout) le rende franchement pénible à lire. Pitié!

  8.  
Répondre


Creative Commons License
Blog Tribord Amure par Matthieu by Matthieu ROBERT est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.0 France.