Posts Tagged “espionnage”

Aujourd’hui, 14 Mai est le jour du énième procès entre Alinghi et BMW Oracle Racing dans le cadre de la Coupe de l’America. Les concurrents ont publié leurs arguments divers cette semaine. L’idée est pour les américains de courir au plus tôt en février 2010 et pour Alinghi, les suisses, le plus tard possible. Tous les coups sont permis dont le dernier en date l’audition d’un membre de BMW Oracle Racing, Antoine Bonnaveau, pour espionnage de la base de Alinghi à Villeneuve. Ernesto Bertarelli, le patron de Alinghi s’en est expliqué à l’occasion de l’inauguration d’une boutique au couleur de l’équipe: « C’est comme si vous êtes chez vous entrain de prendre la douche et que quelqu’un avec un objectif; on n’a pas droit c’est contre la loi ».

Alinghi démasque un espion

Alinghi démasque un espion. Herrmann La tribune de Genève

Je vous invite à visionner l’interview en vidéo en français sur le site de la Tsr: Alinghi accuse Oracle de l’avoir espionné. Par contre dans une autre interview en anglais, on apprend que CheeseZilla sera mis à l’eau en juillet prochain (source bazonline.ch).

[media id=48 width="512" height="320" ]

Tom Ehman, le conseiller juridique de BMW Oracle Racing, ainsi que de nombreux commentateurs tente de montrer que Alinghi à fait de même en diffusant des photos avec des embarcations bourrés de photographe lors des premières navigations de DoGzilla à Anacortes (voir Sail world).

Outre le fait que l’on ne voit pas grand chose sur ces photos, il est difficile de parler d’espionnage au sujet d’un voilier sur l’eau lors d’un événement complètement publique. D’un autre coté, la prestation de Antoine Bonnaveau n’a probablement rien apporté à son équipe. A moins que les données GPS ne servent au positionnement de la dernière mission Hubble par la navette spatiale Atlantis. Quoi ? c’est l’America’s Cup tout est possible !.

Pour finir ce billet, je veux vous parler de l’argent, de la France et encore de la Coupe de l’America. Une petite perle d’information en provenance de Marseille car je sais que cette ville tient à coeur de beaucoup de mes lecteurs. Voici les propos de Bernard Py, professeur d’économie appliquée de l’université Paul-Cézanne à lire dans la Provence:

- Quand une ville améliore son image de marque, n’est-elle pas condamnée à en faire toujours plus ?
Bernard Py: Bien sûr. Mais il ne faut pas faire n’importe quoi. L’America’s cup, par exemple, c’est une bonne chose qu’on ne l’ait pas eu. C’est un événement guindé et snob qui n’avait pas l’adhésion de la population. Il ne correspondait pas à Marseille.

Il a raison la Coupe de l’America, c’est un peu snob, enfin ça dépend dans quelle équipe on est (c’est une private joke). Par contre je me souviens encore de l’acte de Marseille: tout est là pour le spectable, le vent, le soleil. A coté Valencia c’est un drame, je dirais même plus une honte. Une America’s Cup à Marseille aurait été encore plus sensationnelle. Mais le problème, le monsieur il parle de gros sous pour sa région et non pas de sport ou d’esthétisme. Heureusement Didier Réault, conseiller municipal UMP, délégué à la mer, au nautisme, aux plages et au parc national de Marseille répond (à lire dans la Provence):

L’élu affirme que « le retour sur investissement d’une telle épreuve est compris entre 4 et 6 fois la somme investie par la collectivité…La Ville de Marseille se prépare à une éventuelle nouvelle candidature et souhaite proposer un produit de qualité tant au niveau de l’accueil des compétiteurs que de l’organisation nautique, tout en assurant le succès populaire. »

Effectivement la ville de Valencia après avoir investi une centaine de millions d’euros à récolter plus d’un milliard d’euros de bénéfice directe pour la région ainsi que plusieurs milliers d’emplois indirecte. Nous savons très bien pourquoi la ville espagnole l’a emporté sur Marseille, elle a accepté de créer une zone franche pour toutes les activités liés à la Cup. Une sorte de paradis fiscal pour les milliardaires de la Coupe de l’America. Enfin c’est ma version de l’histoire après j’imagine que vous avez probablement compris autre chose…

Sinon merci pour tous vos commentaires. Vous vous êtes défoulé sur mon dernier billet avec plus de soixante commentaire, je pense que c’est le record. Au plaisir de vous lire.

Comments 23 commentaires »

L’information est énorme. Antoine Bonnaveau, alias monsieur sailvision de BMW Oracle a été pris en flagrant délit d’espionnage de la base d’Alinghi à Villeneuve, le 27 Avril dernier. C’est la police de Montpellier qui l’a interrogé. Vous pouvez lire l’ensemble du procès verbal en anglais ici (source BYM News).

MISE A JOUR: Cette accusation d’espionnage a été versé au dossier d’Alinghi pour le procès (source BYM News)

Antoine Bonnaveau

Antoine Bonnaveau, sous les couleurs de Luna Rossa

Antoine est embauché depuis fin 2007 par BMW Oracle Racing pour s’occuper du système dit de Sailvision dont j’ai déjà parlé sur ce blog. Il est actionnaire de la société française BSG Développement qui produit la sailvision mais aussi Sailpack un progiciel de dessin de voile. Antoine est un des rares designer indépendant en France. Il est sur les systèmes de mesure de voile depuis 2001 lorsqu’il a intégré l’équipe de Luna Rossa. Comme une bonne partie de l’équipe italienne, il a rejoint les américains fin 2007. Antoine c’est le gars qui monte en haut du mat de DoGzilla pour installer les caméras de la sailvision. Il ne faut pas avoir le vertige !.

Antoine est pour la petite histoire passionné d’étoile et donc pas la même occasion dispose d’un bon arsenal d’optique en tout genre. J’imagine que cela lui aura été utile pour son passage à Villeneuve. Je ne connais pas encore les détails de l’affaire mais cela montre la forte tension entre les deux équipes de la Coupe de l’America.

Tentes Alinghi pour Cheesezilla

Photo des tentes par Leloublan (incognito…)

J’aurais juste un petit conseil pour Antoine et ses collègues, il faut suffit juste de lire ce blog pour avoir des photos et la position gps, voir mon dernier billet (et les commentaires). Antoine, ce blog t’es grand ouvert si tu veux rajouter quelquechose. A noter que Antoine n’est pas heureusement derrière les barreaux mais a seulement été entendu par la police française.

Comments 65 commentaires »

Vous savez tous que la Coupe de l’America est connu pour ces histoires d’espionnage. On se souvient à San Diego de plongeur indélicat ou de zodiaques, hélicos armés d’appareil photos surpuissant pour découvrir ce qui se cache sous les bâches des Class America. Toutes les bases sont surveillées par des gardiens 24h/24. Sur l’eau il est interdit de s’approcher trop prés des bateaux en entrainement sous peine de se faire gronder voir de se prendre une amende (Ca doit vous rappeler un petit incident chez Areva lors de 32 édition).


Que de détail important sur un Class America

Comments Un commentaire »

Je suis tombé dedans quand j’étais petit et je n’arrive pas plus à en sortir.

J’aurais du me méfier quand j’ai entendu Marc Pajot dire : « La coupe de l’America est une drogue » .

Comments 2 commentaires »

Creative Commons License
Blog Tribord Amure par Matthieu by Matthieu ROBERT est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.0 France.