Posts Tagged “Louis Vuitton Trophy”

Salut à tous;
Alors comme ça je vous ai abandonné. Je n’ai pas publié de billet depuis septembre sur ce blog. Pourtant l’actualité de la Coupe de l’America a été comme toujours riche. Je ne vous ai pas totalement oublié avec mon compte twitter où je continue de relayer les dernières news de l’America’s Cup. Je n’ai pas été sympa, j’ai vu que les irréductibles continuaient de publier des commentaires et je n’ai pas répondu une seule fois… alors que je n’ai qu’à faire quelques clics et taps.

Bref je vais bien. Je me réveille. Vous savez ce que c’est, l’Amour nous fait tout oublier… Vous me manquez. J’ai cru que vous alliez me tromper, déserter sur d’autres blogs. Mais non je crois bien que vous êtes encore là, vous n’avez peut être pas trouvé d’offre illégale de qualité. Bon alors qu’est ce qu’on fait ? Je continue de vous parler Coupe de l’America ?.

Il faudra que je vous parle sérieusement de l’avenir de ce blog. J’ai comme avant envie de me concentrer sur la Coupe de l’America. Je n’ai pas envie de vous relayer trop d’épreuves comme sur d’autres blogs. La matière America’s Cup est suffisamment riche et intéressante pour se focaliser sur cet événement. Mais je n’oublie pas les autres épreuves de voile en particulier le circuit Extreme 40 qui s’annonce comme l’antichambre de la Cup. Je ne peux pas non plus oublier les exploits de Franck Cammas qui reprend la méthode de Larry Ellison en casant la concurrence avec la méthode du plus fort et riche [humour]. Bravo pour la performance !. Par contre je n’ai pas envie de vous parler des Louis Vuitton Trophy de Dubai, c’est vrai que c’est de la belle régate sur de beaux voiliers mais c’est trop has been… Je ne vous parlerai pas non plus des TP52 . Par contre le circuit de Match Race reste intéressant dans l’optique de la Coupe de l’America, et Mathieu Richard sera notre prochain champion du Monde !.

Bravo Franck Cammas, une belle victoire sur les traces du BMW Oracle Racing

Bravo Franck

Sinon j’ai toujours envie de vous parler des hommes, mais aussi de la technique car j’aime ça. Et puis il y a d’autres sujets sur lequel j’ai toujours voulu écrire comme la tactique et les règles de course mais nous en reparlerons une prochaine fois et j’attends aussi de lire vos attentes.

Il est nécessaire que vous m’aidiez à créer une nouvelle formule. Au niveau de l’organisation graphique de l’information, il y a beaucoup de chose à faire. Il faut aussi que je revois le temps passé à cette activité et voir si je peux imaginer un financement. Si vous avez des idées je suis preneur. Je suis ouvert à toutes propositions.

Maintenant il est de temps de revenir à nos affaires de parler AC 45, AC 72 et de San Francisco !. Dans un autre billet car je crois qu’il faut aussi en finir avec les billets à rallonge.

Go.
Est ce que je vous ai manqué ?

PS: Ah oui j’oubliais. Je voulais m’excuser pour tout ceux que j’ai sollicité pour des interviews que je n’ai pas pu publier. Je ferais mieux dans l’avenir.

Comments 15 commentaires »

Qui l’eut cru, le defender américain, a décidé de courir la prochaine Coupe de l’America en catamaran avec une voile-aile rigide. L’annonce officielle est prévue pour mardi 31 Aout mais le site de Voiles et Voiliers qui a décidé de le dévoiler dès vendredi dernier. Cette nouvelle est fabuleuse, même si elle semble laisser de froid les sites anglo saxon. Elle bouleverse le milieu comme jamais une jauge ne l’a permis. Cette décision pose les bases à de nombreuses questions et ils auraient été dommage que mon blog ne soit pas à nouveau le lieu de discussion enflammé. C’est parti !.

Que nous apprend l’article de Loïc Le Bras sur le site de Voiles et Voiliers:

La 34e édition de la Coupe de l’America se disputera sur des catamarans de 72 pieds (22 mètres) dotés d’ailes rigides, très certainement en 2014 à San Francisco.
Outre l’aile rigide, les moteurs seront autorisés pour relever les appendices, l’équipage devrait se limiter à une douzaine de personnes et l’objectif est d’atteindre 1,2 fois la vitesse du vent au près et 1,6 fois au portant. Pour mémoire, USA-17, le trimaran de 27 mètres avec son aile de 72 mètres, atteignait dans certaines conditions plus de trois fois la vitesse du vent à Valence en février dernier.
En résumé, ces futurs catas devraient ressembler à de grands Extreme 40 dotés d’ailes

Une vraie information ou une rumeur ?

Il y a peu de raison de douter de cette info tant l’insistance de l’équipe à être présente sur les circuits des catamarans a été importante pendant cette période estivale. En même temps que l’annulation de l’épreuve de Louis Vuitton Trophy de Hong Kong et le désistement de nombreux concurrent, Russell Coutts (directeur de BMW Oracle Racing) était présent à Cowes sur le circuit de cata Extreme 40. De plus Russell a confirmé l’information lors d’une interview à un média néozélandais (TVNZ). Et bien sur ces soupçons ont été confirmé par la présence sur la petite Coupe de l’America à Newport de nombreux membres du defender. En particulier James Spithill, le barreur aviateur de USA 17, qui navigue avec Glenn Asby. Par contre ces deux champions échouent en final contre le defender canadiens Canaan mené par Fred Eaton et Magnus Clarke. Il est d’ailleurs intéressant de noter que les catas Class C à aile rigide, donc similaire à la prochaine jauge, c’est le Canada qui domine avec la victoire mais aussi trois concurrents sur 6. Le Canada, futur grande nation de la Coupe de l’America ?.

le Class C, la petite America’s Cup dans la grande

Pourquoi ce choix ?

Loïc veut croire que c’est l’attractivé du catamaran après le show médiatique de Valencia avec le comparatif entre le Extreme 40 et le RC 44 (voir mon billet précédent) qui les a décidé. Tout comme les réunions avec les discussions avec les architectes étJ’en doute car je suis persuadé qu’ils avaient déjà fait leur choix quand ils ont recruté leur équipe fin juin avec en particulier tout le design team de l’aile. Qu’est ce que vous en pensez ? Est ce que les images ci-dessous permettent de trancher définitivement sur le choix du support ?.

Il est plus probable, comme le remarque le journaliste de V&V, que l’avantage technologique qu’a acquis de BMW Oracle Racing en travaillant sur l’aile pendant presque deux ans, a été primordiale dans le choix. Qui s’en plaindra, le defender n’a qu’un but dans la vie, conserver l’ America’s Cup quitte à édicter des règles plus ou plus moins équitable…

Une nouvelle aire fabuleuse

J’ai rencontré peu de monde dans le milieu de la Coupe de l’America qui pensaient à l’alternative du multicoque. Nous pensions tous que les lobby anglo saxon orthodoxe du monocoque aurait raison de l’enthousiasme soulevé les technologies sur la 33ème America’s Cup. L’abandon du tornado aux Jeux Olympiques étaient particulièrement décourageant. Larry Ellison, quatrième fortune mondiale, n’a donc pas faibli. Russell Coutts en plus de marquer l’épreuve par ces 6 victoires sera l’homme qui a permis à la Coupe de l’America de rentrer dans une nouvelle aire.

Car c’est bien de ça dont nous parlons aujourd’hui. Il s’agit d’une révolution dans le milieu où nombreux sont ceux qui ne vont pas si retrouver. Il y a bien sur le clivage entre monocoque et multicoque. La plupart des membres des anciennes équipes n’ont pas d’expérience du multi. Le passage au trimaran chez BMW Oracle Racing a été particulièrement douloureux pour certain. Le nombre de coque n’est pas la seule différence, il ne faut pas oublier qu’il faut revoir tous les schémas tactiques quand on dispose un voilier allant plus d’une fois et demi la vitesse du vent. Que dire des match racers habitués à utiliser des engins capables de tourner sur place. Vous vous souvenez du premier départ de la dernière Coupe de l’America à Valencia avec USA 17 arrêté après une tentative de dial up ?. Est ce que les match racers seront en mesure de s’adapter comme James Spithill ou une nouvelle génération va arriver ?.

USA Class C

Petite Coupe de l’America en Class C, photo Christophe Launay

Mais je crois que le plus prégnant est l’introduction de la voile rigide. Les voiliers vont devoir changer de métier. Le monopole de North Sail (et sa mafia) c’est bien fini. Nous ne connaissons aucun détail de la jauge concernant l’aile mais c’est un nouveau défi pour le defender. Est ce que BMW Oracle Racing va fournir une kit de développement ?. Est ce qu’ils vont proposé une sorte de monotypie ?. Je suis content que le Mod70, évoqué un moment, ait été écarté; cette jauge est vraiment trop fermé. C’est un tue l’amour technologique (beurk !). J’espère qu’ils ne seront pas tenté par la standardisation dans aucun domaine. Les défis technologiques sont trop enthousiasmant pour le tuer dès maintenant même au profit d’une quelconque équité sportif ou limitation des couts.

Une chance pour les français ?

Les français courent après la Coupe de l’America depuis de nombreuses années mais sans vraiment l’atteindre. Bien sur je n’oublie pas Thierry Fouchier était à bord de USA 17 et que nombreux français étaient par exemple derrière les victoires de Alinghi mais aucune équipe sous drapeau tricolore n’a atteint une finale de la Coupe de l’America. Est ce que la nouvelle donne va permettre de modifier ce douloureux bilans ?. On peut l’imaginer puisque nous nous targuons d’être les meilleurs en multicoque. Il est vrai que tant sur le léman sur Decision 35 que en Extreme 40, les marins français sont au avant poste. C’est probablement vrai mais une équipe pour l’ America’s Cup ce n’est pas que des marins et des ingénieurs c’est aussi des managers et des financiers capable de gérer un projet dans un environnement purement anglosaxon. Est ce que ALL4ONE et Aleph sont en mesure de s’adapter ?. Est ce que de nouveaux acteurs vont émerger ?. Est ce que 2014 va permettre à Franck Cammas dans l’aventure ?.

Il Moro Di venezia qui démâte, un signe ?. La fin de l’Italie

Les autres informations

En plus de la disparation du Class America telle que nous les connaissons, il y a eut d’autres informations intéressantes cet été. En premier lieu c’est vraiment la fin pour Louis Vuitton et la WSTA. Qui ira dépenser de l’argent pour une épreuve en monocoque ?. Mark Turner a été pressenti pour l’organisation de la 34 ème Coupe de l’America. C’est l’organisateur du circuit Extreme 40. Ce circuit serait la base pour l’organisation d’épreuve dès l’année prochaine. BMW Oracle Racing aurait acheter deux nouveaux catas. J’ai seulement une petite requête à faire à monsieur Turner: Est ce que c’est possible d’organiser des épreuves qui ressemblent à des régates, avec des vrais parcours sur de vrais plan d’eau ?. En parlant de lieu, selon Bruno Troublé il parait que San Francisco c’est pour la finale mais que les sélections aurait lieu en Europe (Italie ou Valencia ?). Vous y croyiez à cette solution ?

Bref, je suis remonté à fond. Les mois qui viennent vont être intéressant. Les dates à retenir sont les suivantes:
Protocol rule: published by August 31
Design rules: published by September 30
Venue & Year: confirmed by December 31
Challenges accepted: October 1 – January 31, 2011

A vous, je suis sur que vous avez un avis sur tout ça. Passez le mot: tribormat est de retour !

Comments 79 commentaires »

C’est Richard Gladwell de Sail-World qui l’annonce aujourd’hui, un brouillon de protocole sera publié cette semaine: America’s Cup Protocol scene-setter to be released this week. Un brouillon car il semble que le lieu, la date, et le voilier utilisé ne seront pas dévoilé car ils sont encore en discussion. Selon le journaliste, le protocole devrait nous fournir le mode d’organisation de la future épreuve. Après le conflit judiciaire des deux dernières années les choix de BMW Oracle Racing seront observés avec attention.

Un organisation indépendante, est ce possible ?

BMW Oracle Racing est en effet attendu au tournant sur le sujet puisque le protocole était l’une des raisons de la procédure judiciaire entamé en 2007 contre Alinghi (l’autre raison était bien sur de gagner la Coupe de l’America). Nous serons attentif à l’indépendance de la structure organisatrice de l’épreuve. En effet, le reproche fait au defender Suisse était d’avoir choisi un challenger of record fantôche (le CNEV, invalidé par la court de justice) et d’avoir ainsi pu établir des règles sans réel opposition. On se souvient par exemple que le defender avait droit de participer aux épreuves de sélection jusqu’au phase finale ce qui était un avantage non négligeable. Est ce que le challenger of record, le Club Nautico di Roma, sous la direction de Vincenzo Onorato va pouvoir faire entendre sa voix ?. Rien n’est moins sur.

Il faut se souvenir que depuis une vingtaine d’année, le defender s’est arrogé le droit d’organiser en plus de la Coupe de l’America proprement dite, la sélection du challenger qui va l’affronter. C’est au départ un choix convenu pour améliorer la visibilité de l’épreuve. Depuis 1983 cette sélection est parrainé par Louis Vuitton. Une instance est crée pour représenter et arbitrer les conflits entre les challengers et le defender. L’autorité de cette instance est toute la question du protocole. Plusieurs fois il a été évoqué la possibilité que la WSTA, organisatrice des Louis Vuitton Trophy soit cet autorité. Le problème est que cette association a comme actionnaire majoritaire BMW Oracle Racing. Depuis peu l’entente entre la WSTA et le defender n’est plus aussi bonne. Comment le defender va se sortir de ce piège ?.

Une des solutions est de laisser les challengers s’organiser un maximum seul. Russell Coutts a évoqué la possibilité de Defender Series, c’est à dire une confrontation des clubs américains pour déterminer le defender final. C’est une très bonne nouvelle.

La fumée autour du choix du nouveau Class America

Toutes les bruits et commentaires semblent s’accorder sur le choix d’un monocoque. Russell Coutts parle d’un TP52 aux stéroïdes, c’est à dire une rule box pour un voilier entre 60 à 80 pieds. Ce qui va dans le sens d’un voilier sportivement attractif et à un cout moindre. Par contre c’est beaucoup moins excitant que les AC 90 promis en 2007.
Pourtant Richard Gladwell nous annonce que des essais (et affrontement) entre le monocoque conçu par Russell Coutts, RC44; et le catamaran Xtrem 40, utilisé sur l’ex circuit IShare, vont avoir lieu du 22 au 26 Juillet prochain à Valencia.

Est ce que cette affrontement sera encore un non événement comme la présentation de Rome et la réunion des architectes ?. Qu’est ce que vous en pensez ?. Tout indique que les designers de BMW Oracle Racing sont déjà au travail (sous contrat depuis peu) et donc à mon sens ils ont déjà choisi et prenne de l’avance.

Et si ce n’était pas San Francisco ?

Pour l’instant San Francisco semble toujours tenir être au top des pronostiques mais il y a d’autres villes sur le coup. En particulier Newport où une partie de l’équipe est attendu début Juillet. Il faut ajouter que les vainqueurs seront à la maison blanche pour être félicité par Obama par la même occasion. Quelqu’un a des infos ?.

Bref nous attendons avec impatience ce protocole qui selon le journaliste de Sail-World sera publique et donc ouvert à la discussion… On ne va pas se gêner.

Comments Un commentaire »

Je continue dans mon idée d’interview avec aujourd’hui Mathieu Richard. Après trois étapes du World Match Racing Tour, Mathieu Richard est en tête avec deux victoires à son active: Marseille et la Corée (voir mon billet sur le sujet). Avant de se rendre au Portugal pour la 4ème étape du circuit, Mathieu a accepté de répondre à quelques questions et en particulier il nous décrit la vie d’un sportif de haut niveau qui représente fièrement les couleurs de la France (sic!). Bien sur je n’ai pas oublié de le questionner sur le Louis Vuitton Trophy et la Coupe de l’America.

Mathieu Richard, meilleur joueur d'échec sur l'eau du monde

Mathieu Richard, meilleur joueur d’échec sur l’eau du monde ?

Cette entretien a été réalisé par skype; malheureusement l’enregistrement vidéo n’a pas fonctionné de manière satisfaisante. J’ai pu extraire l’audio ce qui est le plus intéressant, tout le monde n’a pas besoin de connaitre l’intérieur de la maison de Mathieu. Si vous connaissez des solutions techniques pour de future interview je suis preneur.
Les vidéos sont issus des sites du World Match Racing Tour et Louis Vuitton Trophy.

Mathieu Richard 2010, la réussite

Mathieu revient sur la finale en Corée et nous explique la réussite cette année. Pour Mathieu la réussite c’est aussi un peu la chance avec les décisions des arbitres et une excellente préparation cette saison avec un nouvel entraineur Benjamin au coté de Marc Bouet; sans oublier un préparateur mentale: Sophie. Mais le plus important est d’avoir autour de Mathieu un équipage soudé et stable depuis quelques années. Mathieu nous présente ces équipiers ainsi que leurs statuts en dehors de la compétition. Et oui nos meilleurs français doivent travailler à coté des compétitions:

  • Mathieu Richard est professeur de sport remplaçant dans des collèges
  • Yannick Simon, Equipier d’avant, officier de la marine marchande sur le Belem
  • Olivier Herlédant, Régleur / Embraqueur / Pitman, réalise une thèse sur la micro météo
  • Grégoire Evrard, Régleur GV et tacticien, manager de North Sail Vannes
  • Thierry Briend, Régleur et embraqueur, project manager sur Sodebo
  • Le Match Racing, le WRMT et la FFV

    Je me suis permis de revenir sur la polémique de cet hiver sur le choix de la Fédération Sportive et du World Match Racing Tour pour les français retenus où Bertrand Pace s’impose sur Damien Iehl pourtant au top du classement ISAF. En sachant que tout ce petit monde navigue sur Aleph sur le Louis Vuitton Trophy, comment ça se passe ?. Est ce que Mathieu est satisfait de son poste de tacticien sur un Class America.

    Et la Coupe de l’America

    Alors multi ou mono ?. Sa réponse n’est pas aussi tranché que l’on pourrait le croire. Et pour finir « Quels sont tes conseils pour un jeune qui voudrait se lancer dans le match race et la Coupe de l’America ? ».

    Merci Mathieu. Bonne chance pour le Portugal à suivre dès aujourd’hui sur le site du World Match Racing Tour.

    Ça vous plait ces interviews ?. Il y en a d’autres qui arrivent.

    Comments 2 commentaires »

    Un petit billet du lundi pour saluer la victoire de Mathieu Richard et ses équipiers: Greg Evrard, Olivier Herlédant, Thierry Briend, Yannick Simon lors de l’épreuve Coréenne du World Match Racing Tour 2010. Une belle victoire en battant par 3 à zéro du double champion du monde de la spécialité, le britannique Ian Williams. Ce dernier a reconnu que son adversaire avait gagné tous les départs et premiers bords sur cette finale.

    Mathieu Richard (APCC Voile Sportive), Greg Evrard (APCC Voile Sportive), Olivier Herlédant (APCC Voile Sportive), Thierry Briend (CN Arradon), Yannick Simon (SNBSM)

    Mathieu Richard gagne l’étape Coréenne du World Match Racing Tour 2010

    Après Marseille, c’est la seconde victoire de Mathieu sur le World Tour cette année sur trois épreuves. Ce qui le place largement en tête du classement mondial avec 65 points contre 39 avec le second Adam Minoprio. Voici un extrait du classement mondial après trois épreuves:
    1 Richard Mathieu (FRA) Match Racing Team française 65 Points
    2 Adam Minoprio (NZL) Racing BlackMatch 39 Points
    3 Ian Williams (GBR) Team Pindar GAC 30 Points
    4 Mirsky Torvar (AUS) Mirsky Racing Team 28 points
    5 Bruni Francesco (ITA) Azzurra 23 Points
    6 Ainslie Ben (GBR) TEAMORIGIN 20 Points
    – Jesper Radich (SWE) Radich Racing Team 20 Points
    8 Peter Gilmour (AUS) Racing YANMAR 18 Points
    9 Paolo Cian (ITA) Italia Team 16 Points
    10 Bjorn Hansen (SWE) Gill Cellule mondiale de 15 points

    On remarque le changement par rapport aux années précédentes. Il n’y a plus qu’un seul français dans le classement. Nous étions habitués à voir au moins trois français dans le top 10 mais le nouveau mode de sélection des équipages par l’argent a eu raison de nos frenchies. Par contre on peut dire que la Fédération Française de voile a réussi son coup en investissant sur Mathieu Richard. A noter également Bertrand Pace qui n’est pas dans le top 10 et termine 8ème en Corée. Il faut dire que Bertrand a un programme ultra chargé puisqu’il revient tout juste du Louis Vuitton Trophy de la Maddalena.

    Encore Bravo à toutes l’équipe de Mathieu Richard. Le prochain rendez vous est au Portugal fin Juin. Est ce que vous avez suivi ces fantastiques matchs en live ?.

    De mon coté je suis de passage à Marseille sur l’Audi Med Cup. Peut être quelques surprises pour vous chers lecteurs.
    Bonne semaine

    Comments 4 commentaires »

    L’épreuve du Louis Vuitton Trophy de la Maddalena s’est terminé une nouvelle fois sur une victoire de l’équipage néo-zélandais. La finale a été nettement plus disputé que lors des précédentes éditions. Les Russes de Synergy ont bien cru à la victoire en menant 2 à rien. Mais dans la troisième manche alors qu’ils mènent, la cellule arrière conduite par Karol Jablonski changent de stratégie au dernier moment pour le passage de la porte sous le vent. Les équipiers de la plage avant ne peuvent alors pas suivre et c’est le vrac. L’équipage Russe ne s’en remettra pas, les kiwis gagnent les trois manches suivantes. Aujourd’hui pour revenir sur cette épreuve, j’ai interviewé Bernard Labro, le seul français de la finale, le numéro un de Synergy: Bernard Labro.

    L’interview est découpé en deux parties. La première concerne le Louis Vuitton Trophy et la seconde la Coupe de l’America.

    Louis Vuitton Trophy

    Mes questions sont les suivantes:
    Quel est son parcours avant d’arriver dans l’équipage russe ?.
    Peux tu nous expliquer qui est derrière le projet de Synergy et quels sont leurs ambitions ?
    Comment il explique qu’ils sont passé de la dernière place à Auckland à la finale en Italie ?.
    Quelle est le secret des néozélandais ?
    Est ce que les voiliers utilisés sur les louis Vuitton sont vraiment équivalent ?. Grant Dalton parle de sous standard pour les ACC de Mascalzone.
    Est ce que le format des Louis Vuitton Trophy te semble intéressant ? Est ce qu’il n’y a pas quelques soucis sur l’organisation sachant l’influence de certain concurrent dans l’organisation de l’épreuve. BMW Oracle Racing a par exemple beaucoup plus de poids que Aleph…

    Coupe de l’America

    La seconde partie est consacré à la 34 ème Coupe de l’America ?

    Alors la grande question Multi ou mono ?
    Qu’est ce que tu penses San Francisco pour la prochaine America’s Cup.
    Est ce que tu as des news, des rumeurs sur le mercato pour la prochaine épreuve ?. Des news de Alinghi (Murray Jones est il chez BOR)?
    Dernière question: Ses conseils pour les jeunes qui voudraient intégrer le monde la Cup.
    Son programme pour la suite ?

    Voilà j’espère que vous aimez ce genre d’interview, je vais probablement en réaliser d’autres dans les semaines à venir. N’hésitez pas à me solliciter et à m’aider pour les questions !.

    Comments 9 commentaires »

    Je ne pouvais pas passer sous silence la première place de l’équipe franco-allemande ALL4ONE dans l’épreuve du Louis Vuitton Trophy de Maddalena. Je ne peux pas aussi oublier de vous commenter les grosses contre performance de la semaine avec en particulier l’avant dernière place du defender de la Coupe de l’America en titre BMW Oracle Racing. Et comme je suis absent des ondes en ce moment les quelques infos glanés ici et là sur mon épreuve fétiche l’ America’s Cup.

    Louis Vuitton Trophy, WSTA La Maddalena, Sardinia, May-June 2010. Day 3. TeamOrigin vs Emirates Team New Zealand

    Paul Todd/outsideimages.co.nz/Louis Vuitton Trophy

    Avant tout commentaire, je vous invite à suivre dès maintenant les épreuves de Sardaigne. Les demi finalistes sont connus. La premier duel commence à 11h et oppose Atermis contre Team New Zealand en trois matchs. La seconde demi finale oppose ALL4ONE à Synergy à suivre. Elles sont retransmises depuis hier jeudi en direct sur le site officiel: www.louisvuittontrophy.com . Ce site est très bien fait, il regorge d’information; des vidéos, des interviews, photos et compte rendu des matchs. Je note simplement (et ce n’est pas une critique) que le ton est à mon sens trop consensuel et manque un peu d’indépendance de ton. J’aimerais lire des commentaires un peu plus acerbe comme ceux que nous pouvons lire pour la prochaine Coupe du monde de foot. Oui je sais c’est mon boulot…

    L’organisation

    Depuis plus d’une semaine les meilleurs équipage du monde s’affronte sur des Class America prêtés par l’organisation dans un cadre magnifique avec du vent, du soleil, des filles et aussi plein d’argent. Après Nice et Auckland, les équipes de Bruno Trouble sont maintenant au point. Cet épreuve de Maddalena est un peu particulière puisqu’elle est coorganisé par le challenger of record Mascalzone Latino. Vincenzo Onorato, le patron du team (et de la société Moby, armateur méditerranéen) a voulu mettre le paquet sur l’épreuve. Il semble que se soit réussit. Seul bémol, le calendrier n’est pas optimum puisque l’épreuve a débuté en même temps que l’épreuve de World Match Race Tour de Germany et aussi l’étape de Sète en Xtrem 40. Les marins ont du faire leur choix, il manque par exemple Mathieu Richard à bord de Aleph. Et d’autre part ce n’est peut être pas très judicieux au niveau médiatique. D’un autre coté le calendrier est chargé et heureusement n’impacte pas le circuit de TP 52.

    Dernier point, les voiliers sont prêtés par l’organisation à la différence de la Coupe de l’America où chacun utilise son voilier. L’avantage est bien sur de réduire les couts et aussi d’avoir des régates sur des voiliers équivalents. Les sportifs peuvent donc exprimer à fond leurs talents au grand dame des designers. Toutefois cela suppose que les voiliers utilisés soient de bonne qualité or Grant Dalton, le patron des kiwis a déclaré que les pairs de la Maddalena était des sous standard. C’était suite à une défaite contre ALL4ONE après la déchirure d’un génois. Est ce que le standard de Team New Zealand n’est pas aussi de la norme ?. En tout cas c’est une question à surveiller sachant que le matériel utilisé commence à dater et qu’il n’y a pas plus de développement sur ces Class America. Est ce que la WSTA (l’organisation) a les moyens d’investir ?.

    ALL4ONE

    Nous suivons maintenant depuis un an l’aventure de ALL4ONE. Cette équipe est le fruit de la fusion de l’équipe franco-française KChallenge (ex Areva en 2007) et de l’équipe Team Germany monté pour la feux 34ème Coupe de l’America par Jochen Schuemann soutenu avec beaucoup d’ambition par Audi. Sur le papier cette équipe a tout pour plaire: Sébastien Col à la barre est un des meilleurs match racers du monde (depuis longtemps dans le top 10 du World Match Racing Tour); Jochen Schuemann, champion olympique et double vainqueur de la Coupe de l’America avec Alignhi ( comme Yann Gouniot, régleur de GV); et aussi en autre une légende de la Cup Sphére au piano Albert Jacobsoone. Cette équipe s’est donné les moyens de réussir en organisation plusieurs sessions d’entrainement à Valencia et en essayant de conserver un groupe stable. Nous attendions de belles choses pour cette équipe qui se donne les moyens d’être au niveau des meilleurs.

    Malheureusement nous avons été un peu déçu par les contre performances lors des épreuves de Nice et Auckland. ALL4ONE échoue à chaque aux portes des demi finals avec une place de cinquième. Quel est le problème ?. Pour une fois on ne peut pas comme souvent pour les équipes françaises parler d’un manque de moyen financier. Stephane Kandler, le boss, finance avec ambition et rigueur cette équipe depuis longtemps. Les équipiers ne sont pas payés comme sur une Coupe de l’America mais cela n’explique pas les faiblesses. Nous avons vu des bêtises tant en manoeuvre qu’en tactique que sur le départ qui sont difficilement explicable avec le niveau des gars à bord. On a parlé peut être d’un problème d’entente dans la cellule arrière, où l’on parle anglais, avec des fortes personnalités comme le kiwi John Culter, Johen et Seb, pas facile de se faire une idée sur la question…

    ALL4ONE les winners

    ALL4ONE sur la voie des victoires. Bravo !. © Bob Grieser/outsideimages.co.nz/Louis Vuitton Trophy

    Mais la donne a changé, il y a quelques semaines sur le circuit Med Cup. ALL4ONE s’est engagé à la hâte sur le circuit TP52 avec un relatif vieux bateaux. L’équipage est proche de celui du Class America à la différence que Jochen est à la barre et Sébastien Col à la tactique; et John Cutler est sur un autre bateau. Et bien belle surprise, il termine avec un bon écart de point à la seconde place derrière les intouchable de Team New Zealand. Est ce que quelque chose à changer ? En tout cas ils ont gagné des matchs très difficiles à la Maddalena en réussissant de très belles choses en tactique. Ils ont battus les autres demi finalistes de la Maddalena, c’est de bonne augure pour la suite de l’épreuve.

    ALEPH

    Je ne peux pas les oublier, l’autre équipe française barré par le redoutable Bertrand Pacé: ALEPH. Il y a aussi plein de pote à bord, je suis un peu triste pour eux, ils terminent une nouvelle fois dans les tout dernier. Le scénario de la Maddalena semble le même que celui de Auckland. Ils sont à la fois les top killers et les boat killer. Ils ont réussi de très beaux coup en battant Team New Zealand à Auckland et par exemple BMW Oracle Racing en Sardaigne. Mais ils ont aussi écopé de grosses pénalité en point suite à des collisions. La plus importante a été la destruction de la paire prêtés par BMW Oracle Racing. Voici la vidéo de l’incident.

    [media id=165 width=540 heigh=320 ]

    Il s’agit clairement d’une mauvaise entente entre le barreur et le numéro un. Il manque un mètre, c’est énorme. Est ce que l’équipe a fait l’économie d’un système audio pour communiquer ?. Je fais faire ma petite enquête. Quoiqu’il en soit le problème pour ALEPH sont vraiment les moyens. Ils n’ont pas pu organisé la moindre session d’entrainement depuis que la structure existe. Ils ne sont pas présent sur un autre support comme le TP 52 ou le Farr 30. L’équipage est composé de beaucoup d’équipier dont naviguer n’est plus ou pas leur métier. Bref ils ont le potentiel mais je leur souhaite de trouver les moyens de l’exploiter.

    BMW Oracle Racing, out

    La grosse surprise à la Maddalena est l’éviction de grosse équipe à la suite du round robin. Le niveau de cette épreuve était encore un grand plus haut. En particulier c’était le retour dans le circuit de Ed Baird, le barreur winner de Alinghi en 2007 à bord de la légendaire équipe de Luna Rossa. Tout comme l’autre équipe italienne Azzura qui avait gagné à Nice, ils sont dans la seconde partie du classement. C’est également le cas de Team Origin qui semble avoir des soucis en ce moment avec le départ de Mike Sanderson sous la pression du bouillant Sir Keith Mills. Ce dernier vient de débaucher Grant Simmer qui est le premier grand nom qui quitte Alinghi (est ce que ça annonce la fin de l’équipe Suisse ?).

    James Spithill se souvient il de comment marche un Class America ?.

    James Spithill se souvient il de comment marche un Class America ?. © Bob Grieser/ousideimages.co.nz

    Nous attendions aussi beaucoup le retour des détenteurs de la Coupe de l’America: BMW Oracle Racing. Et surtout le retour au match racing de James Spithill devenu aviateur à bord de USA 17 (DoGzilla). Nous n’avons pas été déçu, ils n’ont gagné que trois matchs sur 9. Comme le disent certaines mauvaises langues (même chez eux) ça fait bien aux navigants de descendre de leur nuage. Nous avons vu un defender effectivement un peu arrogant avec de nombreuses réclamations et soupçon d’influence sur le jury. On m’a relaté par exemple une bouée de porte mise à l’eau au dernier moment sans conteste en faveur des ricains. Mais le mieux est quand même la pénalité infligée aux néozélandais alors en tête face à BMW Oracle Racing où les arbitres ont décidés que les kiwis n’avaient pas assez de tension dans les bastaques… c’est sûr que Barker et ses pôtes ne connaissent pas les règlages ! . Heureusement le jury a décidé qu’il fallait rejouer le match, gagner à nouveau par Team New Zealand.

    Et la Coupe de l’America

    A votre avis cette contre performance peut elle avoir une influence sur le choix du support pour la prochaine Coupe de l’America ?. Est ce que BMW Oracle Racing ne serait pas enclin à choisir le multicoque où ils ont plusieurs longueurs d’avance ?. Personnellement et d’après les dernières rumeurs le monocoque aurait déjà été choisi. Paul Cayard (skipper de Artemis et directeur de la WSTA qui organise les LVT) dans une interview à Valencia Sailing dévoile que les nouveaux voiliers de la Coupe de l’America seront utilisé sur les Louis Vuitton Trophy dès 2012. La construction débutera en Juin 2011 pour une première mise à l’eau. La WSTA va en acquérir pour l’occasion. Il ne dit rien sur le processus de jauge, ni sur le type de bateau.

    En tout cas il nous annonce plein d’épreuve à venir du niveau de la Maddalena, c’est génial !. Ce n’est pas la peine de bosser cette après midi… y a match !

    Comments 8 commentaires »

    La conférence de Rome vient de se finir, je vais essayer de vous faire un résumé de la situation de la 34ème Coupe de l’America.

    Cam Lewis, Russell Coutts, Vincenzo Onorato

    Cam Lewis, Russell Coutts, Vincenzo Onorato

    Cette conférence a lieu le cadre magnifique d’un musée de Rome. Rome a été choisi car c’est la ville du yacht Club du challenger of record, le Club Nautico di Roma. En effet BMW Oracle Racing a choisi Mascalzone Latino comme challenger pour organiser la prochaine America’s Cup.

    La conférence est ouverte par le champion américain Cam Lewis. Un spécialiste du catamaran que nous connaissons bien Europe puisqu’il était à la tête de plusieurs projets dont Team Adventure pour le dernier Jules Verne. Il est aussi régulièrement invité pour commenter des régates. Les observateurs auront noté qu’il n’y avait à cette réunion que des sportifs; nous en avons enfin fini avec les juristes tel que Tom Ehman. D’ailleurs il parait que le testament de la Coupe de l’America, le deed of gift, qui a été l’origine du long procès de la précédente America’s Cup, est un fantastique document selon Russell Coutts. Bonne nouvelles, je ne suis pas sur que Ernesto Bertarelli soit d’accord.

    Les autres sportifs présent sont Vincenzo Onorato et Russell Coutts. Vincenzo Onorato est le patron de Mascalzone Latino et l’armateur des cargos Moby. Mascalzone sévit sur la Coupe de l’America depuis l’épreuve de 2003 à Auckland. En 2007 il avait surpris tout le monde avec un excellent niveau et des Class America qui semblait une copie de ceux de Alinghi. Ils reviennent donc dans la danse avec des ambitions bien plus importante. Une équipe qui semble s’internationaliser alors c’était auparavant du 100% italien (c’était d’ailleurs tout son charme).

    Je ne présente pas Russell Coutts: Le néozélandais multiple vainqueur de la Coupe de l’America. D’ailleurs si vous ne connaissez pas Russell, passez votre chemain. Ce blog n’est pas pour vous. Nous attendions beaucoup d’annonce de cette réunion mais comme je l’avais prédit, nous ne sommes pas beaucoup avancé.

    Le nouveau Class America

    Contre toute attente, nous savons même pas si cela sera un monocoque ou un multicoque. Un comité des sages va statuer sur le sujet sous la houlette de deux architectes soit disant neutre: Bruce Nelson and Peter Melvin. Nous n’avons pas beaucoup d’info sur qui va y participer mais nous savons qu’ils vont peut être se réunir à Valencia prochainement. La nouvelle jauge sera publiée pour le 30 Septembre 2010.

    Les prérequis pour ce nouveau bateau sont:

  • Etre dynamique et plus physique que les précédent Class America qui fait la part belle aux stratèges (c’est mal ?).
  • Permettre des régates aux contacts, sans retard impossible à gérer pour les médias. Un voilier qui peut courir dans tous les temps (5 à 35 noeuds), ça existe ?.
  • Il devra être technologiquement évolué sans être trop couteux. Bonne chance !.
  • Beaucoup de bons sentiments mais pas encore grand chose à se mettre sous la dent. Je n’ai pas compris si la WSTA, organisateur des Louis Vuitton Trophy, sera de la partie pour le choix du voilier comme Paul Cayard (le patron du WSTA) nous l’avait prédit. Nous savons juste que les nouveaux voiliers seront les bateaux du Louis Vuitton Trophy dès 2012.

    La bonne nouvelle est pour les fanas du multi, rien n’est encore perdu. La question est de savoir si le prochain Class America sera un RC44 agrandi ou un MOD 70. Qu’est ce que vous préférez ?.

    Le nouveau protocole

    Comment la prochaine Coupe de l’America va être organisé ?. C’est à dire comment va être sélectionné le challenger qui va rencontrer le defender BMW Oracle Racing ?. Nous savons que les Louis Vuitton Trophy et la WSTA sera la base des sélections. Nous savons aussi que BMW Oracle Racing ne participera pas aux phases finales réservé aux challengers. Il semble que ce protocole soit rédigé uniquement entre Mascalzone et BOR. C’est donc un esprit communautaire limité aux ayant droits.

    Les dates clés sont:

  • le protocole d’organisation sera publié pour le 31 Aout 2010.
  • L’avis de course et les instructions seront publiés pour le 31 décembre 2010.
  • La période d’inscription pour les Challenger est entre le 1er Octobre et 31 janvier 2011. A vos chéquiers, nous ne savons pas encore combien de zéro il faudrait écrire.
  • Petites infos glanés ici et là:
    Coutts est pour restreindre la règle sur la nationalité mais il dit que cela limite aussi l’arrivé de nouveaux pays qui ont besoin d’acquérir des compétences. Et je rajoute mettre au chômage nombre de kiwi qui bossaient dans toutes les équipes (et les français aussi d’ailleurs).
    Coutts préférerait qu’il y ait entre 8 et 10 équipes
    Coutts dit que la présence de Alinghi serait fantastique !.

    Le lieu et la date de la 34ème Coupe de l’America

    Comme prévu, nous ne savons encore rien. La date oscille entre 2013 et 2014 et San Francisco « would be a spectacular venue ». La ville hôte sera annoncé pour la fin de l’année.

    Conclusion En conclusion, il n’y a donc pas eu beaucoup d’annonce mais beaucoup beaucoup d’adjectif qualificatif à la Steve Jobs. J’ai comme l’impression que nous venons de perdre 3 ans dans la vue: Une équipe composé de plusieurs challengers a déjà travaillé sur un nouveau Class America, le AC90. Quand à l’organisation en Series, j’ai comme l’impression que nous avons déjà vu ça quelques part. Seul changement notable, la Coupe de l’America est de retour aux Etats Unis avec les paillettes et tout, et tout. J’ai hâte.

    Et vous qu’est ce que vous en avez pensé de cette conférence ?.

    Comments 37 commentaires »

    Creative Commons License
    Blog Tribord Amure par Matthieu by Matthieu ROBERT est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.0 France.